- Présentation
- Les Personnages
- Les Techniques
- Les Combats
- Les Halls
- Les Origines
- La Chronologie
- Catégories de poids

 
  - ScanTrads
- Couvertures
- Artbooks
- Affiches
- L'Auteur
- Shonen Magazine

 
  - Réalisation
- Les doubleurs
- Les épisodes
- Les DVD
- Les OAV

 
  - Wallpapers
- Colorisations
- Gifs Animés
- ScreenShots
- Sprites
- Userbars
- FanArts
- Jaquettes

 
  - HNI-TV
- Radio
- Original Sound Track
- Vidéos
- Jeux Vidéos
- Jeux Flash

 
  - Figurines
- Celluloïds
- Trading Cards
- Interview
 
  - Accueil
- Concours
- Newsletter
- Forum
- Liens
- Foire aux Questions
- Livre d'Or
- le Staff
 
 

 
 
 
 



Cette page est consacrée aux techniques de boxe utilisée dans Hajime no ippo, mais surtout aux coups spéciaux de certains personnages dont vous trouverez des descriptions. Cliquez sur les images pour faire apparaître le gif animé correspondant.
 
 
 
   
Le direct :
Un direct est en fait une extension horizontale d'un bras qu'il s'agisse du gauche, le plus souvent utilisé à partir d'une garde normale, ou du droit. Ce coup qui peut être redoutable chez certains, sert surtout à prendre ses distances et à briser la garde de l'adversaire. Le direct se porte aussi bien à la face qu'au corps.
   
Le crochet :
A la différence du direct, le crochet se porte avec le bras fléchi. Le poing décrit alors une trajectoire courbe qui aboutit souvent sur les côtés de la face ou du buste. C'est en général l'arme des puncheurs. Elle nécessite une rotation du buste qui doit accompagner le coup pour plus d'efficacité. On différencie les crochets courts, donnés de près à l'aide d'un bras très replié qui profite ainsi du poids de l'épaule et du corps, des crochets larges, ou le poing part à la volée, un peu comme une masse indépendante.
L'uppercut :
Ce coup qui ressemble au crochet se porte de bas en haut avec un bras replié qui entraîne l'épaule et le buste obligé de suivre la rotation imposée. L'uppercut difficile à réaliser parvient soit au corps, soit au menton. Actuellement, les boxeurs l'utilisent moins souvent par manque de technique mais aussi parce que son exécution, en particulier du gauche, dégarnit la face par rapport aux crochets adverses.
   
Le contre :
Le boxeur en position défensive attend une attaque de l'adversaire dont il va tirer profit. Quand celui-ci envoie un coup il faut immédiatement frapper presque simultanément dans sa garde ouverte. Entraîné par le poids de son corps il vient alors à la rencontre du coup ce qui lui donne une efficacité supérieure.
   
La feinte :
Ici, l'attaque n'est plus directe mais simulée. Le coup initial soit par préméditation soit par réflexe n'est qu'esquissé et suivi d'un autre coup imprévu. Le but recherché est de surprendre l'adversaire qui avait tenté une parade du premier coup mais se trouve décontenancé par le changement d'orientation ou de poing. Par exemple une amorce de direct du droit peut se transformer en un crochet du gauche.
   
La remise :
La remise est une action offensive qui suit de très près une attaque de l'adversaire. Elle consiste à reproduire son coup, qui a été pris, bloqué ou esquivé, en profitant du temps mort nécessaire au boxeur qui revient de son attaque pour se remettre en garde. Mais au contraire du contre qui serait plutôt négatif, puisqu'on attend, la remise est offensive.
 
Le Liver Blow (crochet au foie) :
Technique souvent utilisée par Ippo, elle est destructrice mais difficile à maîtriser. Elle nécessite une rotation à angle droit des appuis, ainsi qu'un pivot de même amplitude du corps, afin de fournir le maximum de puissance au coup. Le poing frappe les côtes, et peut amener la victime à vomir (cf Vomichi^^).
                   
Flicker Jab (Mashiba Ryo & Takuma Saeki) :
Ce coup est spécifique au style "Hitman". C'est un jab lancé à longue distance, nécessitant une bonne allonge du bras, et permettant de maintenir son adversaire à distance. L'orientation du poing est très variable, donc le coup est difficile à esquiver, bien qu'il ne soit pas d'une grande puissance. Une série de Flicker Jab est souvent suivie d'un "Chopping Right", puissant crochet qui permet le KO.
Shotgun (Hayami Ryuuchi) :
Le shotgun est une violente série de coups à moyenne distance, que seul Hayami Ryuuchi maîtrise. Il est impossible d'éviter tous les coups tellement ils sont nombreux, ils forment un véritable rempart quasi- infranchissable, en particulier pour les boxeurs au corps à corps. C'est la technique de KO de Hayami Ryuuchi.
   
Smash (Sendo Takeshi) :
Le Smash est un uppercut de trois quarts très difficile à maîtriser. C'est un coup entre le direct et l'uppercut qui frappe le côté du menton.
Ce coup surprenant est dur à bloquer, cependant, il laisse tout le côté du corps libre, et facilite donc la contre-attaque, pour peu qu'on y ait survécu ^_^
 
Smash Bas (Sendo Takeshi) :
Le smash bas est en fait un Smash amélioré. L'utilisateur prend ses appuis très bas, son poing rase le sol, et il remonte d'un seul coup de la même manière qu'un Smash normal. Donc les appuis, la puissance et la vitesse sont améliorés.
       
CorkScrew (Date Eiji & Okita Keigo) :
Le Corkscrew est un direct du droit doublé d'une rotation de l'épaule, du coude, et du poignet, ce qui amplifie la puissance au point d'impact. C'est un coup de poing de très haut niveau, permettant un enchaînement destructeur très facilement. Cependant, le coup est "long" à armer, et donc, prévisible, c'est sûrement son seul défaut. C'est l'arme secrète de Date Eiji...
                 
Jolt Counter (Miyata Ichiro) :
Le Jolt est un contre utilisé pour combler un manque de puissance. Cette technique consiste à mettre tout son poids dans la jambe avant et à l'utiliser pour le contre. Mais cette technique destructrice est à double-tranchant : si elle échoue, la puissance de la contre-attaque de l'adversaire est alors décuplée par le poids mis en avant, et serait donc susceptible de mettre fin à toute une carrière de boxe.
               
Gazelle Punch (Makunouchi Ippo) :
Le Gazelle gunch est un coup amplifié par la force de propulsion. En fait, le boxeur, après s'être abaissé, prend un énorme appui sur ses jambes, et envoie un coup qui est entre le crochet et l'uppercut. Des jambes très entraînées sont nécessaires dans la réalisation de cette technique. En effet, la puissance du coup réside surtout dans les appuis du boxeur, qui sont primordiales ici. Le coup peut être dirigé à l'estomac ou au visage sans distinction.
White Fang (Vorg Zangief) :
White Fang est le coup final de Vorg. Il s'agit en fait de l'enchaînement d'un uppercut du gauche et d'un crochet du droit ultra-rapide, et réputé inévitable. Sa réalisation est rendue possible grâce à une vitesse et une technicité de très haut niveau, ce qui n'est pas offert à tous les boxeurs.
   
Dempsey Roll (Makunouchi Ippo) :
Cette technique destructrice consiste à balancer sa tête afin de dessiner des huit à l'horizontal, et à se servir ensuite de cette impulsion pour lancer des coups rapides et surpuissants. C'est une technique très efficace, puisqu'elle permet d'attaquer et de défendre en même temps. En effet, le mouvement est tellement rapide qu'il est très difficile d'atteindre son réalisateur avec un coup normal, et la puissance de l'impulsion est dévastatrice.
   
Hien (Sanada Kazuki) :
 
Ce coup, rappelant la vivacité d'une hirondelle, est une attaque changeant de trajectoire dans un même rythme. Il peut ainsi passer du jab au crochet, ou même un uppercut ressemblant à un jab, il en existe plusieurs versions.
 
Tsubame Gaeshi (Sanada Kazuki) :
Le Tsubame Gaeshi est une succession de 2 uppercuts courts très efficace contres les in-fighters. En effet le premier uppercut est lancé dans un style ''classique'' avec le dos du gant dans le but de déstabiliser la garde alors que le second, enchaîné rapidement, est frappé selon une rotation de 90° du poing. Une différence de 7 cm est alors induite par rapport au premier uppercut, ce qui permet au gant de se faufiler entre la garde désorganisée et d'atteindre la mâchoire de l'adversaire.
   
Cross Counter (Ichirô Miyata) :
Le Cross Counter est un contre croisé, réalisé la plupart du temps à partir du Jolt Counter. Cette technique nécessite un timing irréprochable puisque l'utilisateur fait passer son contre au dessus du bras de l'adversaire, de sorte à smasher le visage vers le sol. L'enchevêtrement des bras du contreur et du contré révèle le symbole de ce coup: une croix...
 
Bloody Cross (Arnie Gregory) :
 
Le Bloody Cross est tout simplement une technique anti-Cross Counter.  « La croix teintée de sang » consiste à lever le coude, du bras ayant frappé auparavant , au moment où le contre croisé de l'adversaire se situe à sa hauteur. Le contre étant annihilé, le champ est alors largement libre pour placer une contre-attaque directement au visage ennemi à l'aide du deuxième poing. Le premier direct est ainsi généralement un leurre pour "attirer" le Cross Counter.
 
   
La Garde :
C'est la position idéale du boxeur à l'arrêt qui doit être capable de passer à l'attaque ou de se défendre sans pour cela compromettre son équilibre.
La garde classique dite garde anglaise, se traduit par le point et le pied gauches en avant. Le bras droit replié protége le foie avec son coude et le menton avec son poing.
 
Peek-A-Boo (Makunouchi) :
 
Le style Peek-A-Boo consiste à cacher son visage en mettant ses deux poings devant et en mordant dans les gants, puis à balancer le haut de son corps de droite à gauche. Avec un bon timing, les esquives sont facilitées, et donc les contre-attaques aussi.
 
Garde en Croix (Kobashi) :
La garde en croix est une garde très résistante, bien que peu pratique car elle oblige son utilisateur à bloquer l'un de ses deux bras derrière l'autre pour absorber l'impact, et fait donc perdre un temps précieux pour une contre-attaque. C'est une garde souvent utilisée par les boxeurs défensifs qui visent la victoire aux points lorsqu'ils doivent encaisser de puissants coups.